À quand remonte ton dernier brossage de dents ?

Clèves - Vendredi 20 septembre 2019

C'est une véritable question: quand t'es-tu brossé.e les dents pour la dernière fois ?

À moins que ta brosse à dents n'ait disparue et que ton dentifrice se soit envolé, il y a une très forte probabilité que tu te sois brossé.e les dents au minimum une fois depuis ce matin, et peut-être même la première fois directement avant ton petit-déjeuner (comme moi qui me brosse les dents avant et après le premier repas de la journée).

Si tu ne vois pas où je veux en venir avec mon histoire brosse à dents, laisse-moi t'expliquer. Ne trouves-tu pas ça étonnant que tous les jours de ta vie, tu prennes religieusement le temps de faire cette action, et même plusieurs fois par jour ? 

« C'est normal après tout, je ne veux pas être sale, paraître crado auprès des autres ainsi que d'abîmer mes dents ! »

Mais ces arguments ne suffissent pas. 

S'ils justifiaient à eux seuls cette action alors pourquoi certains peuvent passer plusieurs jours sans prendre de douche et d'autres d'abîmer leurs dents en fumant ?

En réalité, l'habitude de se brosser les dents est profondément ancrée dans notre quotidien depuis l'enfance, et nous la faisons sans même nous poser de réelles questions à son sujet.

Mais savais-tu qu'avant 1900 presque personne ne se brossait les dents ?

C'est, en effet, le publicitaire américain Claude Hopkins qui est à l'origine de cette habitude maintenant répandue aux quatre coins de la planète, et qui est donc relativement récente !

Hopkins avait, en fait, pour objectif de promouvoir un dentifrice nommé « Pepsodent », et pour se faire, a joué sur le fonctionnement du cerveau humain.

Ses campagnes promouvaient le fait que « Pepsodent » pouvait enlever la pellicule désagréable présente sur les dents lorsque celles-ci sont sales et les personnes ressortaient de l'expérience du brossage avec une haleine fraiche. 

En réalité, une habitude commence toujours par un stimuli (pellicule désagréable), puis par une action (brossage de dents) et se termine par une récompense (goût mentholé agréable).

Et c'est ainsi que cette habitude du brossage de dents s'est répandue sur toute la planète. 

Il est également important de noter que le dentifrice, lors du brossage, n'est pas réellement utile et qu'une brosse à dents est bien suffisante en elle-même. Mais nous ne pouvons pas nous passer de cette sensation d'haleine fraiche provoquée par celui-ci. C'est la récompense pour notre cerveau, sans laquelle nous nous brosserions les dents de façon bien moins régulière.

La morale de la lettre du bien-être du jour est donc celle-ci: il est possible d'intégrer assez facilement une habitude bénéfique dans son quotidien, à condition d'avoir un stimuli et une récompense à la clé.

Ainsi, si tu veux faire 20 minutes de course à pied tous les matins, n'oublie pas de mettre en place un stimuli tel que de voir tes habits déjà préparés pour la course et de te récompenser en pensant au bon petit-déjeuner que tu prendras après ou bien à la sensation de fierté et d'accomplissement que tu auras dès le matin.

Je te souhaite une belle soirée et surtout n'oublie pas: Surmotive-toi au quotidien !

Je te dis à demain,

Flaminia.