Petit e-mail du dimanche

Clèves - Dimanche 8 septembre 2019

Bonjour, 

Voilà maintenant une semaine que j'ai recommencé la lettre du bien-être, et je voulais te remercier pour ta lecture quotidienne ainsi que remercier les personnes - dont tu fais peut-être partie - qui prennent le temps d'y répondre ou de me poser des questions. 

D'ailleurs, si tu as une demande quelconque sur un sujet que tu veux que j'aborde ou un avis à me partager, n'hésite surtout pas à le faire en répondant à l'e-mail que tu reçois.

Aussi, je voulais te rappeler que je tiens vraiment à n'avoir que des personnes engagées inscrites à mes contacts privés, et c'est pour cela que je te demande de te désinscrire si jamais tu ne lis pas les e-mails en entier ou si ceux-ci ne te sont pas utiles.

Je souhaite réellement avoir un groupe de personnes surmotivées désirant amener leur vie à un niveau supérieur et qui se sentent prêtes à faire les efforts nécessaires pour cela.

Dans tous les cas j'espère que tu as passé un excellent week-end et que tu te sens d'attaque pour la nouvelle semaine qui s'annonce.

De mon côté, ce matin, je suis allée courir et ai fait du sport à la maison avec mon copain. C'est ainsi que nous commençons tous les deux notre journée, et ce, même le week-end !

J'en ai déjà parlé, mais ce sont réellement les habitudes quotidiennes, même les plus petites, qui font une grande différence. Comme ici, le sport. Sans régularité, aucun résultat ne sera visible sur le moyen et long terme. 

Mais si on l'intègre à sa routine, et que cela devient une habitude, des résultats sur le corps, l'énergie et le mental seront visibles après un certain temps. 

Ainsi, si tu as un grand projet, un objectif que tu souhaites atteindre, continue à travailler dessus, même le week-end. Moins il y aura de coupures dans ta routine, plus vite tu atteindras ton ou tes objectifs.

C'est donc cela que je voulais te partager dans la lettre du bien-être du jour. Je te souhaite une excellente soirée et te laisse avec une image de Clèves, la ville où je vis désormais.

Et surtout n'oublie pas: Surmotive-toi au quotidien !

Je te dis à demain,

Flaminia.