L'histoire de Airbnb

Le Havre - Dimanche 10 mai 2020

Bonjour,

J'ai pris une semaine de pause et c'est pour cela que tu n'as pas reçu d'e-mail ces derniers jours.

Aujourd'hui je voulais te raconter l'histoire d'Airbnb qui, comme beaucoup d'entreprises à succès, a eu des débuts très compliqués.

Brian Chesky et Joe Gebbia sont deux designers qui décident de quitter New York pour emménager à San Francisco. En octobre 2007, leur propriétaire les informe qu'il va augmenter leur loyer ce qui n'arrange pas les 2 locataires ne roulant pas sur l'or. Ils cherchent alors un moyen de renflouer les caisses et voient qu'un important congrès de design industriel prend place dans la ville.

Étant donné que tous les hôtels sont déjà pleins, ils décident de mettre en location une des chambres de leur appartement où 3 matelas gonflables (des « Air beds ») sont installés et proposent aussi le petit-déjeuner. Ils lancent en 48h leur site « Airbedandbreakfast.com » et 3 personnes répondent à l'appel, ce qui leur rapporte un peu plus de 1000 dollars.

À la vue de ce succès, Brian contacte un de ses amis diplômé de Harvard et architecte technique, Nathan Blecharczyk, pour faire partie de l'aventure. Les 3 co-fondateurs refont le site internet et leur société est officiellement lancée en août 2008.

Cependant, tout ne se déroule pas comme ils l'espéraient. Les gens sont méfiants et ont peur de se rendre dans la maison d'inconnus. De plus, l'entreprise a un besoin urgent de financements.

Pour rassurer les potentiels clients, les fondateurs engagent des photographes professionnels pour mettre des photos attractives des logements sur leur site. Ils instaurent également l'obligation d'avoir un profil, aussi bien pour les propriétaires que pour les locataires, pour qu'ils puissent être notés.

Pour les problèmes de fonds, les fondateurs ont une idée de génie : ils décident de créer 2 packagings de boîtes de céréales. Sur l'une se trouve Barack Obama et sur l'autre se trouve John McCain, qui s'affrontaient alors pour les présidentielles. Ils arrivent à vendre les boîtes 40 dollars l'unité et récupèrent ainsi 30 000 dollars pour leur start-up.

Grâce à ce coup marketing, ils se font connaître par Paul Graham qui est à la tête de l'entreprise de financement de startups « Y Combinator ». Il ne croit pas en leur projet mais décide de faire confiance aux 3 fondateurs et leur prête 20 000 dollars.

En mars 2009 ils changent le nom de leur site en « Airbnb.com » et la société ne cesse de croître. D'autres problèmes sont cependant survenus comme le manque d'assurance, au début, pour les logements détruits par les locataires, ou bien la multiplication des réglementations dans certaines villes voulant bannir les locations Airbnb, ou encore aujourd'hui avec la crise du COVID-19.

En somme, nous voyons bien que le succès de l'entreprise était loin d'être assuré et que son parcours n'est pas linéaire. C'est intéressant de voir la ténacité de ses fondateurs et leur inventivité pour récolter des fonds, comme avec la vente des boîtes « Obama O's » et « Cap'n McCain's ». D'ailleurs, pour l'anecdote, ils s'appelleront eux-mêmes des « cereal killers ».

Ainsi, si tu as toi-même un projet, ne t'arrête pas aux premières difficultés (critiques, manque de fonds, etc.) mais tente de faire preuve d'inventivité et surtout de persévérance.

Si ce type d'e-mail t'a plu n'hésite pas à me le dire et je te raconterai d'autres histoires d'entreprises à succès.

Tu peux aussi aller voir ma vidéo de mardi dans laquelle je te présente mes notes de BAC et où je te parle brièvement de mon rapport à l'« échec ».

En voici le lien:


Je te souhaite une excellente soirée et surtout n'oublie pas: Surmotive-toi au quotidien !

Je te dis à demain,

Flaminia.