Avoir peu d'abonnés

Le Havre - Samedi 16 mai 2020

Bonjour,

Aujourd'hui je souhaite te parler des nombres sur les réseaux sociaux: nombre d'abonnés, nombre de vues, nombre de likes, etc.

On me demande parfois si ce n'est pas « trop dur » de n'avoir qu'une petite communauté sur YouTube ou sur Instagram et si ça « vaut le coup de continuer ». Cette question est légitime mais je ne la comprends pas vraiment et je vais t'expliquer pourquoi.

Depuis le début, mon contenu n'a pas été fait pour attirer les gens à tout prix. Bien entendu qu'il serait flatteur et préférable d'avoir plus d'abonnés et d'interactions mais ce ne sont pas les données à prendre en compte en priorité.

Les questions que je me pose sont celles-ci:
1) Est-ce que je m'épanouis dans ce que je fais ? Oui.
2) Est-ce que je peux vivre de ce que je fais ? Oui.

Alors, selon ces 2 réponses positives, n'avoir qu'une dizaine de likes sur YouTube ou Instagram par publication m'importe assez peu.

Il faut comprendre que mon business model se fonde sur la création et la vente de formations en ligne. Ainsi, si ne serait-ce que 30 personnes par mois m'achètent une formation à 59€, je suis libre (selon ma vision de la liberté, bien sûr).

Les personnes qui deviennent mes clients sont parfois membres de ma communauté, notamment des abonnés YouTube ou des lecteurs de mes e-mails, ou bien me découvrent grâce aux créateurs de contenu qui font la promotion de mes formations en échange d'une commission sur vente.

Dès lors, même avec une très petite communauté, j'arrive à exercer ma passion. D'autres se basent sur le modèle des partenariats et, dans ce cas-là, il est bien entendu qu'ils aient besoin de milliers d'abonnés pour être intéressants auprès des marques. Mais ce n'est clairement pas mon cas.

Alors devrais-je continuer à publier sur les réseaux sociaux ? Ce qui est sûr c'est que je dois faire ce qui me rend heureuse. Je vais donc garder YouTube car c'est là où j'ai commencé et que c'est la plateforme que j'affectionne le plus. Pour ce qui est d'Instagram, je ne poste qu'assez rarement mais je ne vais pas m'empêcher d'y être pour la simple raison que peu de personnes likent mes photos. Toutes ces statistiques ne sont que des chiffres sans grande importance dans ma situation.

Au final, tout cela revient à la question : dois-je attendre l'approbation d'autrui pour faire quelque chose (l'appropriation étant les abonnements et les likes) ? Et ma réponse est, tu t'en doutes, non. Si poster sur les réseaux n'est qu'un bonus dans ta vie, et que tu n'en dépends pas absolument pour vivre, ne te prends plus la tête.

Poste si cela te plaît et n'attends pas d'être validé.e.

Tu peux me donner ton avis sur la question en répondant à cet e-mail.

Je te souhaite une excellente soirée et surtout n'oublie pas: Surmotive-toi au quotidien !

Je te dis à demain,

Flaminia.