L'histoire de Starbucks

Le Havre - Mardi 19 mai 2020

Bonjour,

Il y a quelques jours je te racontais l’histoire d’Airbnb et aujourd’hui j’aimerais te raconter celle de Starbucks. Mais avant cela, n’hésite pas à regarder mon article sorti lundi sur les 12 Airbnbs dans lesquels j’ai séjourné: https://formations.flaminia.fr/airbnb

En 1970, Gordon Bowker déjeune avec 2 de ses amis, Jerry Baldwin et Zev Siegl, à Seattle. Bowker, amateur de café noir, se plaint de devoir commander du « bon » café chez un torréfacteur à Vancouver, et de ne pas en trouver dans sa ville. Il propose alors à ses amis d’ouvrir un endroit où du « vrai café » sera proposé et ceux-ci acceptent enthousiastes.

C’es ainsi que la première boutique Starbucks ouvre à Seattle en 1971. Le nom vient d’un personnage marin du livre Moby Dick et n’a d’ailleurs rien avoir avec le café. Leur logo contient une sirène et leur magasin, de 200 mètres carrés, est lui aussi décoré dans le style marin.

Contrairement à aujourd’hui, il n’y a pas de café à consommer sur place mais du café torréfié en sachet ainsi que des machines et des Thermos. Le but premier des fondateurs est d’enseigner l’art du café à leurs clients. Pour offrir ce qu’ils considèrent comme du « bon café » ils s’approvisionnent pendant les premières années chez Alfred Peet qui a fondé « Peet’s Coffee & Tea », un établissement réputé pour la qualité de ses grains. Peet forment également les 3 partenaires à l’art de la torréfaction.

Plusieurs boutiques ouvrent dans la ville au fil des années et une douzaine de salariés sont embauchés. Malgré ce succès, Siegl décide de vendre ses parts à ses associés et quitte l’entreprise.

En 1981, l’entrepreneur Howard Schultz entre dans un salon pour y tester un café « Sumatra » et, impressionné, décide de rejoindre la société comme directeur marketing un an plus tard. En 1983, il se rend à Milan et découvre les bars à espresso italiens. Il soumet l’idée aux fondateurs de proposer des cafés à consommer sur place pour créer une ambiance cosy et conviviale, créant ainsi des salons de café. Ceux-ci sont d’abord sceptiques mais acceptent que Schultz tente cette stratégie dans leur nouvelle boutique, la sixième.

Le nombre moyen de client qui est de 200 par jour passe ainsi à 800. Malgré cette réussite, Bowker et Baldwin ne souhaitent pas réitérer l’expérience et Schultz démissionne pour ouvrir son propre café « Il Giornale » reproduisant l’atmosphère des cafés italiens.

En 1984, les 2 fondateurs souhaitent se concentrer sur le commerce de café en grains et rachètent les 6 magasins Peet’s. 2 ans plus tard, il décident de vendre les actifs de Starbucks à Schultz qui les rachètent pour 3,8 millions de dollars, avec l’aide du père de Bill Gates. La Starbucks Corporation naît en 1987 de la fusion de Starbucks et d’Il Giornale.

De nombreuses filiales sont créées et l’entreprise commence à s’exporter à l’international. Après l’Asie et le Moyen-Orient, le premier salon européen ouvre à Londres, en 1998. Aujourd’hui, il existe plus de 17 000 boutiques dans 50 pays et Starbucks est propriétaire en propre de 51% des cafés et 49% sont des franchises.

La qualité du café peut être discutée mais nous pouvons nous accorder sur le fait que Starbucks a une bonne stratégie marketing. T'es-tu déjà demandé pourquoi les prénoms écrits sur les gobelets sont souvent déformés ? Il se pourrait bien que cela soit pour être repartagé sur les réseaux sociaux et ainsi profiter du bouche-à-oreille.

Aussi, l'entreprise a su s'implanter dans la routine de ses habitués qui, par souci d'appartenance à un certain groupe, ne saurait commander leur café ailleurs. J'ai personnellement pu vérifier cela lorsque je travaillais dans une start-up à Londres. Beaucoup se promenaient avec leur Starbucks dans la main dès le matin et nombreux étaient ceux qui s'arrêtaient après le boulot pour en prendre un.

Starbucks, au-delà d'être un simple café a réussi à devenir une puissante marque qui, aimée ou détestée, ne laisse pas indifférente.

Voilà pour ce résumé ! Si ce type d'e-mail te plaît, je te raconterai d'autres d'histoires d'entreprises à succès.

Je te souhaite une excellente soirée et surtout n'oublie pas: Surmotive-toi au quotidien !

Je te dis à demain,

Flaminia.